idées de voyage chine

Categories:

5/5 - (2 votes)

La Chine est un pays immense, ce qui n’est pas sans poser problème à ceux qui désirent y faire un voyage. Quelle est la meilleure période pour partir ? Et quels sont les endroits immanquables à visiter ? Ce qu’il faut bien comprendre, lorsque l’on prépare un séjour dans l’empire du milieu, c’est que ces deux questions sont indissociables. C’est en effet un pays qui peut se visiter tout au long de l’année, mais vous ne vous rendrez pas forcément dans les mêmes endroits en fonction de la saison ou de vos envies.

Quel est le climat de la Chine ?

Il serait d’ailleurs plus correct de parler des différents climats, car suivant la région où vous désirez aller, les conditions peuvent changer radicalement. Pour simplifier les choses, le Nord possède un climat plutôt continental, avec des hivers froids et des étés chauds. On y trouve d’ailleurs de nombreuses pistes de ski très fréquentées en hiver. Tout au Nord-Est, la ville de Harbin est connue pour son « festival de glace » qui a lieu chaque année.

À Pékin, les étés sont ainsi chauds et secs, et les hivers très froids, avec souvent de la neige. Mais cela reste supportable, car il s’agit d’un froid sec. Le printemps et l’automne sont les saisons les plus agréables pour se rendre dans la capitale chinoise.

Plus vous descendez vers le Sud, plus le climat devient subtropical, plus doux mais aussi plus humide.

Toute la partie Sud de la Chine est touchée par la mousson, aussi connue sous le nom de saison des pluies. Elle commence en avril dans la partie la plus septentrionale et remonte progressivement vers le nord jusqu’en septembre. Si vous voyagez en cette saison, vous subirez forcément de grosses averses, et parfois même des typhons à la fin de l’été.

Shanghai est ainsi une ville où il y a souvent de la pluie. Y voyager en été, avec la chaleur étouffante et l’humidité ambiante importante, peut vite devenir pénible. Les hivers ne sont pas très froids, mais ils restent humides et les vents du nord font que la température ressentie est souvent bien inférieure à ce qu’elle est vraiment. La fin de l’automne est la meilleure période pour se rendre dans la capitale marchande de la Chine.

Lire aussi :  Quelle agence de visa choisir pour son voyage ?

Le Sud-Ouest est très montagneux, avec des températures qui peuvent être glaciales, mais c’est également un bon endroit pour échapper à la chaleur estivale en été. Enfin, à l’Ouest au Nord-Ouest, s’étendent de grands déserts où les écarts de température peuvent être très importants.

La province du Yunnan, située dans le Centre Sud du pays possède un climat tempéré tout au long de l’année. Kunming est d’ailleurs surnommée « la ville du printemps éternel ».

Finalement, la Chine est un pays qui peut se visiter tout au long de l’année, mais il faut aussi bien savoir choisir les endroits où vous allez vous rendre pour profiter de bonnes conditions climatiques. Le printemps et l’automne restent les saisons les plus populaires, mais le pays a tellement d’atouts que vous trouverez forcément quelque chose à faire, n’importe quand.

comment voyager en chine

Quelles villes visiter en Chine ?

Pékin et Shanghai font souvent partie des itinéraires touristiques classiques, surtout pour un premier voyage en Chine. Ce sont certainement elles qui reflètent le mieux ce mélange de tradition et de modernité que l’on croise un peu partout en Chine.

À Pékin, vous allez plonger au cœur de l’histoire du pays, à travers des sites emblématiques tels que la Cité Interdite, le Temple du Ciel, ainsi que la Grande Muraille dont plusieurs sections ne se trouve qu’à une centaine de kilomètres au nord de la capitale.

Mais Pékin est une ville qui s’est également transformée au cours de 20 dernières années. Les Jeux olympiques de 2008 ont été l’occasion de grands travaux. Certains quartiers populaires (les hutongs) ont été rasés pour faire place à des immeubles plus modernes. Certains diront que c’est une partie de l’âme de Pékin qui a disparu. En réalité, il s’agissait surtout de petites habitations insalubres dans lesquelles tous ceux qui critiquent leur destruction n’auraient jamais voulu vivre.

Lire aussi :  A la découverte du parc naturel régional du Pilat

À l’opposé, Shanghai est une ville beaucoup plus moderne, avec une histoire finalement assez récente. Ce n’est qu’à la suite des guerres de l’opium et la création de concessions étrangères dans la ville, que ce port de pêche est devenu un centre commercial international. Depuis, l’évolution a été fulgurante et ne semble pas vouloir s’arrêter.

Le Bund, cette promenade le long du fleuve Huangpu, est certainement la partie la plus iconique de la ville, avec ses bâtiments datant de l’époque coloniale qui font face à Pudong, le quartier d’affaire de la ville qui se trouve sur l’autre rive du fleuve. Dans les années 80, Pudong n’était qu’une zone en friche. Elle abrite aujourd’hui certains des gratte-ciels les plus hauts de Chine, et sa skyline est l’une des plus belles du monde.

En revanche, la Chine ne se limite pas uniquement à Pékin et Shanghai (est-ce que Paris c’est la France ?). Si vous restez au moins deux semaines en Chine, faites un tour à Hangzhou, non loin de Shanghai, une ville réputée pour ses paysages pittoresques en bordure du Lac de l’Ouest. Sa voisine Suzhou possède est également considérée comme « la venise de Chine » avec ses nombreux canaux qui la traversent.

De nombreuses merveilles de la Chine se trouvent cependant en dehors des villes. Le pays compte un grand nombre de sites classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO qui nécessitent un peu d’organisation pour s’y rendre par ses propres moyens. Heureusement, les transports en commun, et notamment les trains à grande vitesse, permettent de se rendre très facilement dans quasiment tout le pays pour un prix très inférieur à ce que vous avez l’habitude de pays dans votre pays.

Quelques deniers conseils pour préparer son voyage en Chine

La première chose à savoir, est que vous avez besoin d’un visa pour entrer sur le territoire chinois. Et vous devez le demander AVANT le départ. C’est une formalité qu’il faut accomplir auprès d’un des 4 centres de visa en France. Depuis quelques années, le e-visa se développe de plus en plus. Vous n’aurez plus besoin de vous rendre en personne pour recevoir le précieux sésame ; tout se passe directement en ligne. Même si ce type de visa a quelques limitations par rapport au visa touristique classique, il conviendra parfaitement à tous ceux qui voyagent en couple, en famille ou entre amis.

Lire aussi :  Quelle agence de visa choisir pour son voyage ?

Ensuite, Internet est limité en Chine par « le grand Firewall ». De nombreux sites et application que vous avez l’habitude d’utiliser au quotidien ne sont pas accessibles. La seule solution est de passer par un VPN, qui faut également souscrire (et apprendre à utiliser) AVANT de partir.

Enfin, la barrière de la langue est toujours une crainte pour les voyageurs qui décident de partir en indépendant. Si dans les grandes villes, vous trouverez facilement des jeunes qui parlent anglais, dès que vous sortez des sentiers battus les locaux parleront uniquement chinois.

Ce n’est pas forcément un problème, nombreux sont ceux qui se débrouillent sans parler un mot de mandarin. Mais il est quand même conseillé de connaître quelques bases de la langue, notamment en prenant quelques cours de chinois (par exemple sur cet excellent site) afin de savoir vous débrouiller un minimum : demander votre chemin, commander dans un restaurant, acheter (et négocier) quelque chose.

La Chine est un pays qui a cette réputation de ne pas être facilement accessible aux touristes. Même s’il y a un fond de vérité, car la culture chinoise est souvent à l’opposé de la culture occidentale, en pratique, il est très facile d’y faire un voyage sans forcément passer par une agence. C’est même le meilleur moyen de découvrir et tenter de comprendre ce qu’est la véritable Chine.

Tags:

Comments are closed